• groupe 1 « lutter contre les changements climatiques et maîtriser la demande d’énergie »
  • groupe 2 « préserver la biodiversité et les ressources naturelles »
  • groupe 3 « instaurer un environnement respectueux de la santé »
  • groupe 4 « adopter des modes de production et de consommation durables »
  • groupe 5 « construire une démocratie écologique »
  • groupe 6 « promouvoir des modes de développement écologiques favorables à l’emploi et à la compétitivité »
  • un atelier inter-groupes « OGM »
  • un atelier inter-groupes « déchets »

La consultation publique approche mais on peut heureusement se renseigner et suivre cette aventure via quelques sites qui apportent des éclairages différents sur le contenu et le déroulement de ce Grenelle de l'environnement. C'est bien sûr l'effervescence sur le Web, voici quelques pistes :

  • Observatoires et sites de médias/comm
    • Cellule non-profit : le site de veille active du Grenelle - NON PROFIT est l’agence créée en janvier 2002 par Antoine Vaccaro et Laurent Terrisse pour répondre aux nouveaux besoins de communication du secteur non marchand
    • Carnets du Diplo : Le Grenelle de l’environnement « in » et « off » par M. Laimé, 5 août, blogs du Monde Diplomatique
    • Les dossiers du Net : dossier sur le Grenelle (deux parties)
    • Agora Grenelle : site « d’information, d’échange et de suivi du Grenelle de l’environnement » créé à l’initiative des associations suivantes Association 4D (Dossiers et Débats pour le Développement Durable), ODP (Observatoire de la Décision Publique), ADELS (Association pour la Démocratie et l’Education Locale et Sociale), ADOME (Association de Développement des Outils Multimédias pour l’Environnement), ACIDD – TIC21 (Association Communication et Information pour le Développement Durable), Ville Internet
    • YouTube : les vidéos "officielles" présentées par le Ministère
    • DailyMotion : un militant poste tout ce qu'il trouve sur le sujet
  • Les sites non officiels des participants
  • Les sites contre