Tout récemment (14 novembre), le Conseil des Ministres de l'UE a fixé les totaux admissibles de capture (TAC). C'est encore une fois une reculade face aux lobbies de la pêche. Info et communiqué de presse sur le site de Bloom. Cela rejoint mon billet sur la leçon au Collège de France de Gilles Boeuf où le chercheur mentionne l'état des stock de nombre d'espèces de poissons, état tellement bas qu'il n'atteint plus le seuil de renouvelabilité de l'espèce. Autrement dit, la surpêche aura entraîné l'extinction de l'espèce.

Dans la même veine, je vous conseille de lire le communiqué de presse de Bloom sur une proposition d’amendement rejetée avec force par le gouvernement en début d'année 2016 : "« Economie Bleue » : le gouvernement vent debout contre la transparence financière dans le secteur de la pêche".