On le sait de mieux en mieux, notamment grâce à Greenpeace, la fabrication et les usages des TIC, notamment d'internet, a un coût écologique qui s'amplifie. Aussi, une réflexion s'est engagée sur les pratiques et les choix les moins coûteux.

Internet énergivore, Greenpeace